Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

21-octobre-soiree-soutien-Lejaby-006.jpg

Ce jeudi 21 octobre 2010 était organisée à Le Teil une soirée de soutien aux Lejaby. Alors qu'un plan social est en cours depuis le mois de mars prévoyant la suppression de 193 postes sur trois sites de production en Rhône-Alpes, à Bellegarde et Bourg en Bresse dans l'Ain, et le site de Le Teil en Ardèche où 63 emplois sont menacés, le tribunal de grande instance de Lyon a décidé d'annuler le plan social le mardi 19 octobre 2010, car la direction de Lejaby n'a pas apporté au CCE une information complète au moment d'entamer la procédure de restructuration. Le président de Lejaby, Raymond Mahé, a annoncé qu'il allait faire appel. Les ouvrières et ouvriers obtiennent donc un sursis, mais il est évident qu'un nouveau  plan social sera rapidement mis en place pour mener à terme la délocalisation des sites vers la Tunisie et la Chine.

Cette soirée était placée sous le signe de l'autogestion, avec la projection du film "entre nos mains" de Mariana Otero qui montre la fin d'une entreprise de production de lingerie féminine et la tentative de la reprendre en Scop (société coopérative) par les ouvriers. Un film très bien réalisé où la réalisatrice ne donne pas son avis personnel, mais se contente de filmer les ouvrières et ouvriers dans leurs réactions face aux nouvelles qui sont régulièrement annoncées.

Après le film, un débat s'est organisé avec plus de 150 personnes venues apporté leur soutien. Les déléguées syndicales ont exposé la situation actuelle, mais aussi l'occupation exemplaire du siège social à Rilleux-la-Pape au mois de septembre durant les négociations, avec blocage du site.

Bien que l'intersyndicale ne soit pas tout à fait sur les mêmes positions (CFDT se bat plus sur les primes de départ alors que la CGT se bat sur l'emploi), elle tient bon.

Les déléguées ont aussi précisé que la part de la main d'oeuvre ne représentait que 8 % du prix d'un produit, ne justifiant aucunement une délocalisation.

Les ouvrières et ouvriers mènent encore la lutte, mais ne se font pas d'illusion sur leur avenir. Toutefois, ils ont étudié la possibilité de créer une Scop (société coopérative). Cela semble difficile dans la situation du site de Le Teil, car il ne s'agit que d'un site de production ne comprenant pas la partie commerciale et vente.

Le NPA Montélimar sud Drôme Ardèche soutient les travailleuses et travailleurs en lutte de Lejaby.

Tag(s) : #Infos luttes locales