Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DSC00803.JPG

Ce mardi 12 octobre marque un tournant dans la lutte sur les retraites. Non seulement, les chiffres battent tous les reccords, avec 8000 manifestants à Montélimar contre 7000 le 2 octobre, 3,5 millions de manifestants au niveau national, mais surtout, les grèves reconductibles se multiplient dans de nombreux secteurs comme la SNCF ou les raffineries...

Et les revendications se radicalisent. De plus en plus de personnes sont pour le retrait de la loi sur les retraites. Avec un soutient de 72 % de la population, avec des ouvriers opposés à 80 % à la réforme, et 86 % pour les jeunes, le projet de loi est plus qu'impopulaire, il est massivement rejeté.

Mais, ce gouvernement reste sourd aux revendications de la rue, et encore plus notre député maire Franck Reynier. C'est pour cela que la manifestation est passée par la Mairie de Montélimar. Devant la colère des manifestants de ne pas être entendus, les portes de la mairie n'ont pas résisté à l'assaut. Plusieurs centaines de personnes du cortège se sont introduites dans l'édifice, et ont symboliquement jeté par la fenêtre du bureau du maire, sont siège, sa cravate et un drapeau européen.

Après l'arrêt de la manifestation par les organisateurs, de nombreux manifestants sont restés sur la place de la mairie. Après une grosse demi-heure, un contingent de CRS a débarqué, évacuant la totalité de la place. Alors que les derniers manifestants se dispersaient, la police n'a pas hésité à prendre les identités des personnes restées isolées.

 

La mobilisation continue. A Montélimar, des assemblées générales ont lieu dans de nombreux secteurs, comme à la SNCF, dans l'éducation, ... Les lycéens aussi s'organisent, ils ont rejoint massivement le mouvement, conscient que les attaques sur les retraites les touchent directement.

Dès samedi 16 octobre, l'intersyndicale appelle à une nouvelle manifestation à Montélimar, 10H, au théatre. Nous devons être de plus en plus nombreux et engager un véritable rapport de force avec le gouvernement qui ne peut passer que par le blocage de l'économie, par une grève générale.

Tag(s) : #Mobilisations