Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 23 septembre, par millions dans la rue et puis on continue jusqu'au retrait !

img456.jpg

Si l'on en croit les premiers pointages, la journée du 23 septembre s'annonce plus forte encore que celle du 7. Et pour cause, le rejet dans le pays de la contre réforme libérale la plus nocive depuis la libération est très massif. Le pouvoir est déligitimé. Le ministre en charge de la réforme est totalement discrédité.

Nous ne devons pas perdre. Et nous pouvons gagner. Mais pour cela, il faudra continuer après le 23 septembre :

Comme la reconduction de la grève est la seule solution, la question se pose dans de nombreux endroits.

- Solidaires (dans lequel on retrouve les syndicats Sud) propose la grève générale. La FSU, syndicat majoritaire des enseignants appelle les personnels à se réunir en Assemblée Générale le 23 et à décider des suites notamment en débattant de la reconduction. La totalité des syndicats de la culture s'exprime dans le même sens. La FNIC-CGT (chimie) considère que, "face à ce démantèlement programmé des retraites, nous n’avons pas d’autre choix que de durcir les mouvements, d’augmenter le rapport de forces, notamment par de nouvelles actions de grève .La question de la grève reconductible se pose de plus en plus. Nos industries font partie des professions qui doivent se préparer à la mettre en œuvre, à commencer par interpeler les salariés sur cette question." La CGT Finances "considère également qu’à la suite il faut faire monter le niveau de l’action par la grève reconductible et le blocage du pays pour contraindre le gouvernement à l’ouverture de négociations."

- En Loire Atlantique, dans un communiqué commun, les syndicats Force Ouvrière, la FSU et Solidaires indiquent qu'ils "appellent à l’action indispensable pour obtenir le retrait du projet gouvernemental." (...) Si "la date du 23
septembre (...) n’est pas prolongée par une grève reconduite destinée à bloquer les activités économiques et sociales du pays, il sera illusoire d’espérer autre chose que déplacer quelques virgules dans la loi."

- Dans le Cantal, l'intersyndicaleau grand complet, demande aux "confédérations nationales de déposer des préavis de grève reconductible à partir du 23 septembre 2010, dans tous les secteurs où c'est nécessaire afin de donner la possibilité à tous ceux qui le souhaiteront de décider la poursuite du mouvement lors d'Assemblées Générales."

- En Ardèche, l'intersyndicale appelle "les salariés à se réunir en Assemblées Générales sur les lieux de travail dès maintenant pour décider des modalités d'actions pour poursuivre et amplifier le mouvement sur les retraites."

- En Lozère, dans un communiqué commun tous les syndicats appelent "à mettre en discussion la reconduite de la grève au cours d’assemblées générales dans les entreprises, les administrations et les services, et à préparer la mobilisation unitaire interprofessionnelle du 23 septembre 2010."

- Dans un tract commun massivement distribué en Seine Maritime, la CGT, FO, la FSU, l'UNSA, Solidaires, la CGC, la CFTC, la CFDT et l'Unef exigent le retrait de la loi et indiquent que "seuls des millions de grévises peuvent faire reculer le gouvernement. L'heure est à la grève interprofessionnelle jusqu'à l'abandon du projet". Ces organisations "appelent les salariés à se mobiliser le 23 encore plus massivement que le 7 et à débattre des suites unitaires. Reconduite de la grève, multiplication d'actions locales, manifestations nationales ou régionales." A Renault Cléon, le responsable de la CGT indiquent que "les salariés décideront en assemblée générale le 24. La prochaine action ne peut être dans 2-3 semaines, les grèves saute-moutons ça commence à bien faire".

- L'intersyndicale du Loiret entend '"la mobilisation dans le cadre du jeudi 23 septembre, journée unitaire interprofessionnelle de grève et de manifestations et dès à présent à envisager les possibilités de reconduire la grève et les actions diverses, après le 23 septembre partout où c'est possible."

 

Ce ne sont là que quelques exemples. Mais ils sont significatifs. Le NPA appelle le maximum de travailleurs, de jeunes à aller dans ce sens.

Il faut que la grève reconductible fasse tâche d'huile.

Retraite anticipitée pour Woerth et Sarkozy !

Tag(s) : #Mobilisations